Comment bien choisir ses luminaires de bureau?

Comment bien choisir ses luminaires de bureau ?

Choisir ses luminaires pour le bureau… Un acte généralement anodin, se révélant être un choix bien plus important qu’il n’y paraît !

Chaque jour, nous exposons nos yeux à un grand nombre d’informations qu’ils analysent et transmettent à notre cerveau. La lumière tient une place majeure parmi ce flux d’informations et ce, tout au long de la journée. Qu’elle soit naturelle ou artificielle, chaque rayonnement émis peut entraîner une modification physiologique ou corporelle qui a un impact direct sur nos activités au quotidien.

Au-delà du bureau et du siège ergonomique, les lampes doivent dès lors, elles aussi, être prises en compte dans l’ergonomie générale du lieu de travail. Ainsi, l’éclairage néon au plafond, la lampe de bureau, la luminosité de l’écran d’ordinateur, la couleur des murs et l’ambiance lumineuse générale de votre bureau sont des éléments à revoir si vous pensez souffrir de maux liés à l’éclairage.

 

La lumière, une science exacte !

Divers facteurs entrent en compte lors de l’évaluation qualitative de la lumière de votre bureau :

  • L’intensité de l’éclairage
  • Le positionnement du luminaire et sa direction
  • L’uniformité des éclairages
  • L’éblouissement éventuel
  • La réflection sur les surfaces (murs, plafonds, sols, etc.)
  • La température (couleur) de l’éclairage
  • La présence de fenêtres ou non

Comment mesurer l’éclairage de son bureau ?

Bien qu’un audit complet nécessite l’intervention d’un professionnel, il est toutefois possible de mesurer l’intensité lumineuse approximative d’une pièce. Pour ce faire, de nombreuses applications sont disponibles directement sur smartphone.

L’intensité lumineuse (qu’elle soit naturelle ou artificielle) se quantifie en lux. Pour un environnement de bureau, il est préférable d’osciller entre 300 et 500 lux. Plus les tâches requièrent de la précision, plus les lux doivent être élevés. On peut ainsi atteindre les 1000 lux dans le milieu industriel ou en laboratoire, par exemple. En journée, la luminosité extérieure peut atteindre plusieurs milliers de lux, par temps ensoleillé.

 

Des bienfaits similaires à la luminothérapie

En assurant un bon éclairage dans votre espace de travail, vous contribuez à un meilleur confort visuel, lequel entraîne avec lui de nombreux effets positifs : meilleure position de travail, gain de concentration et de productivité, bonne humeur, diminution des erreurs et de la fatigue des yeux, un sommeil de meilleure qualité, etc. Vos performances techniques et visuelles sont donc optimisées.

Malheureusement, nombreuses sont les entreprises qui ne veillent pas assez à avoir un éclairage ergonomique, pourtant indispensable, ce qui entraîne, sur le long terme, des conséquences néfastes sur le bien-être et la productivité des travailleurs.

 

Répercussions d’un mauvais éclairage

Prenons le cas d’un bureau sur-éclairé artificiellement, dans lequel il n’est pas possible d’avoir une vision « normale » sans effort. Forcer ainsi sur sa vue peut provoquer une fatigue des yeux accompagnée de troubles de la vision, de migraines ou encore d’irritation oculaire. Un éblouissement ou une luminosité inadaptée à la vision peut également entraîner des mouvements compensatoires et donc une mauvaise posture de travail, entrainant son lot de douleurs musculo-squelettiques

A l’inverse, dans un environnement de travail trop sombre, l’organisme, qui fonctionne au rythme de son horloge biologique, aura tendance à produire davantage de mélatonine, également appelée hormone du sommeil. Ce manque de lumière est donc la cause d’une fatigue ressentie plus importante, en plus des symptômes cités précédemment.

Bon à savoir : la température de couleur d’une lumière influe également sur l’horloge biologique. Ainsi, en début de journée, la lumière naturelle revêt des teintes bleutées parmi son spectre lumineux. En deuxième partie de journée, celle-ci change et adopte des tons plutôt rouge-orangé. Autant d’indications au cerveau sur le moment de la journée et le rythme lié à cette dernière.

 

Les luminaires ergonomiques, un bon compromis

Quand les fenêtres d’un bâtiment sont petites ou rares et lors de la saison froide, la lumière naturelle n’est pas disponible en suffisance pour assurer une régulation du système physiologique de l’organisme. Deux possibilités s’offrent alors à vous et peuvent tout à fait être associées pour un meilleur résultat : la luminothérapie et les luminaires ergonomiques.

Chez Wooh, vous trouverez une large gamme de lampes ergonomiques, pour répondre à vos besoins spécifiques. Selon la disposition de votre lieu de travail, divers types de luminaires ergonomiques existent : certains répartissent et diffusent la lumière de manière homogène, comme nos modèles de la marque Artemide, d’autres reproduisent le cycle  de la lumière naturelle comme notre gamme Luctra. Par le biais d’un smartphone ou de l’écran tactile directement intégré au luminaire, vous pouvez régler l’intensité lumineuse de la lampe au fil de la journée, ainsi que sa température de couleur. De quoi trouver les réglages parfaits pour un confort optimal.

Vous désirez en savoir plus sur nos luminaires ergonomiques ? Découvrez toute notre gamme de luminaires ergonomiques.